Sommaire

Investir au Vietnam : Conseils aux investisseurs étrangers et Erreurs courantes à éviter quand vous investissez au Vietnam

Obtenez des informations sur les erreurs courantes à éviter lors de la création d’une entreprise au Viêt Nam en tant qu’investisseur étranger pour une constitution en société réussie.

Choisissez le bon partenaire pour développer votre entreprise au Viêt Nam.

Ces derniers temps, les investissements étrangers au Viêt Nam se sont multipliés, de nombreuses entreprises étrangères cherchant à tirer parti de l’économie naissante du pays et de son environnement favorable aux investissements.

Investir au Viêt Nam peut poser des défis aux investisseurs étrangers, qui doivent s’accommoder d’un environnement réglementaire complexe, de différences culturelles et d’autres pièges potentiels.

Dans cet article, nous examinerons certaines des erreurs les plus courantes commises par les investisseurs étrangers lorsqu’ils s’implantent au Viêt Nam et nous donnerons des conseils sur les choses à faire et à ne pas faire en matière d’investissement étranger dans la région.

Avantages et secteurs potentiels pour investir au Viêt Nam en 2023 

Investir au Viêt Nam devrait se traduire par de nombreux avantages économiques à l’avenir.

Le marché vietnamien a donc suscité l’intérêt des investisseurs locaux et étrangers. Toutefois, pour prendre des décisions d’investissement appropriées, les investisseurs doivent comprendre comment tirer parti du marché. Voici quelques-uns des avantages et des secteurs potentiels que les investisseurs devraient prendre en compte avant d’investir au Viêt Nam.
 
Le Viêt Nam est un pays qui se développe rapidement et qui présente un vaste potentiel dans divers secteurs.

Avec une population de près de 100 millions d’habitants (en avril 2023), le Viêt Nam est un vaste marché et l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde. Selon l’Office général des statistiques, le PIB du Viêt Nam a atteint 409 milliards de dollars en 2022, soit une augmentation de 8,02 % en glissement annuel. Le gouvernement vise à soutenir la croissance du PIB vietnamien en ciblant une croissance de 5,8 % à 6,2 % en 2023.

Compte tenu du développement économique rapide du pays, les investisseurs considèrent le Viêt Nam comme une destination attrayante pour les opportunités d’investissement. L’augmentation de la demande des consommateurs dans des secteurs tels que le tourisme, les technologies de l’information et la consommation a créé des perspectives favorables pour les investisseurs.

En outre, la situation stratégique du Vietnam au sein de l’Asie du Sud-Est présente plusieurs avantages pour les entreprises et les investisseurs qui cherchent à étendre leur présence régionale.

Points clés à prendre en compte :

La porte d’entrée de l’ANASE : En tant que membre de l’ANASE, le Viêt Nam donne accès à un marché de plus de 420 millions de consommateurs, selon les données de l’ANASE. Le Viêt Nam est donc une destination attrayante pour les entreprises qui souhaitent accéder à la classe moyenne en plein essor et aux marchés de consommation en expansion de la région.

Proximité de la Chine : Le Viêt Nam partage une frontière avec la Chine, deuxième économie mondiale. Cela offre des possibilités de commerce et d’investissement bilatéraux, en plus de l’accès aux vastes chaînes d’approvisionnement et aux réseaux de fabrication de la Chine.

Accès à des routes maritimes cruciales : L’étendue du littoral vietnamien et la proximité des voies maritimes essentielles de la mer de Chine méridionale ont fait du pays une importante plaque tournante régionale pour le commerce et la logistique. La modernisation des ports et des aéroports du pays au cours des dernières années a renforcé la connectivité et réduit les coûts de transport.

Développement des infrastructures

Le gouvernement vietnamien a investi de manière substantielle dans l’amélioration des infrastructures du pays. Les principaux développements comprennent la construction d’un réseau autoroutier de 1 163 km (d’ici 2022) et l’établissement de trois aéroports internationaux et de 34 ports maritimes.

Des plans sont également en place pour des parcs industriels conçus pour optimiser les flux de trafic et fournir un accès facile aux artères routières, ce qui se traduit par des économies de temps et d’argent pour les investisseurs. Ces initiatives offrent d’importantes possibilités d’investissement aux investisseurs étrangers désireux d’investir au Viêt Nam.

Le Viêt Nam possède de nombreuses autoroutes de grande qualité.

D’ici 2025, 3 000 kilomètres d’autoroutes supplémentaires devraient être achevés, ce qui permettra d’améliorer la rapidité et la commodité des déplacements entre les provinces, les villes et les régions. 

Les principales autoroutes qui relient les zones importantes comprennent l’autoroute Hanoi – Lang Son, l’autoroute Noi Bai – Lao Cai, l’autoroute Ho Chi Minh Ville – Noi Bai et l’autoroute Nord-Sud.

En outre, le Viêt Nam dispose de trois principaux aéroports internationaux et prévoit d’en construire un autre :

L’aéroport international de Noi Bai
et l’aéroport international de Da Nang sont les installations actuelles.
L’aéroport international de Tan Son Nhat,
l’aéroport international de Long Thanh (en construction),

et l’étendue du littoral vietnamien contribuent à l’existence de 34 ports maritimes, qui assurent l’importation et l’exportation de marchandises ainsi que d’autres services de transport maritime. Les principaux ports sont situés à Hai Phong, Da Nang, Vung Tau et Ho Chi Minh Ville.

Les grands ports maritimes modernes du pays favorisent le développement de la logistique et de l’entreposage. Le système de transport moderne et efficace du Viêt Nam permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction des coûts et des délais.

Investir au Viêt Nam est rentable car les coûts d’investissement sont nettement inférieurs à ceux d’autres pays de la région et du monde. Les coûts d’exploitation, la location des terrains et les coûts de la main-d’œuvre y sont moins élevés que dans d’autres pays.

En outre, le Viêt Nam dispose d’une grande quantité de matières premières adaptées à la production industrielle, allant des mines de charbon et des minéraux au pétrole et à divers produits agricoles tels que le riz, le poivre et le café. Cela permet un accès direct aux matériaux et aux combustibles nécessaires, ce qui constitue une approche plus rentable que l’importation de matériaux.

En 2022, l’indice de la main-d’œuvre totale a révélé que le coût moyen de la main-d’œuvre au Viêt Nam était d’environ 275 USD par mois, ce qui est relativement bas par rapport à d’autres marchés.

Selon TMZ, une société de conseil en transformation des entreprises dans la région Asie-Pacifique, le Viêt Nam est l’un des marchés où les coûts d’exploitation sont les plus bas – entre 58 280 et 157 000 livres sterling par mois.

Par conséquent, opter pour le Viêt Nam comme destination d’investissement permet de réduire les coûts d’investissement initiaux, les coûts d’exploitation et les coûts de main-d’œuvre.

L’environnement d’investissement du Vietnam est positif et réactif. 

Le gouvernement vietnamien a mis en place de nouvelles lois et politiques pour améliorer le climat d’investissement du pays. En outre, le gouvernement vietnamien a pris des mesures actives pour aider les investisseurs à entrer dans le pays, notamment en simplifiant les politiques fiscales, en renonçant aux droits d’importation sur les matières premières et en réduisant les frais de location de terrains.

De nombreuses incitations fiscales ont été mises en place pour encourager les investissements au Viêt Nam.

Le pays bénéficie également d’un climat politique stable et d’une économie florissante. Le pays est régulièrement classé parmi les plus sûrs au monde, grâce à un système juridique juste et à un faible niveau de violence.

En outre, le gouvernement vietnamien accorde la priorité à la protection des intérêts des investisseurs et à la mise en œuvre de politiques de soutien. La stabilité politique et économique permet aux investisseurs de se sentir en sécurité au Vietnam.

Erreurs courantes à éviter quand vous investissez au Vietnam

La première erreur à éviter est l’absence d’étude de marché lors d’un investissement sur le marché vietnamien.

L’absence d’étude de marché est une erreur fréquemment commise lors d’un investissement au Viêt Nam. Plusieurs entreprises pénètrent sur le marché vietnamien sans comprendre le comportement et les préférences locales. Par conséquent, elles éprouvent des difficultés à adapter leurs produits et services à la demande locale. 

Une deuxième erreur consiste à ne pas tenir compte de la barrière linguistique.

Bien que l’anglais ne soit utilisé que dans les centres d’affaires et de tourisme, le vietnamien est la langue officielle du pays.  Employer du personnel local parlant couramment le vietnamien et l’anglais ou francais ( contactez ce guide pour trouver les personnes interessés par votre projet) peut aider à surmonter les barrières linguistiques lors de l’établissement de votre entreprise au Viêt Nam. Ils offrent un aperçu précieux de la culture locale et des pratiques commerciales.

C’est une erreur aussi de penser qu’un partenaire local est toujours nécessaire pour tous les types de projets.

local est toujours nécessaire pour tous les types d’entreprises lorsqu’elles s’établissent au Viêt Nam. Dans certains secteurs, tels que le tourisme, le marketing, les agences de publicité et les transports, un partenaire local est obligatoire. En revanche, les secteurs tels que les technologies de l’information, le commerce, la consultance et les entreprises manufacturières autorisent une participation étrangère à 100 %.

L’enregistrement d’une société avec un investissement en capital insuffisant est une egalement erreur courante.

Pour ouvrir un restaurant au Vietnam, il n’y a pas de capital minimum requis.

Toutefois, vous devez fournir une preuve de fonds. Le gouvernement exige que vous apportiez la preuve que vous disposez de fonds suffisants sur votre compte bancaire pour couvrir les dépenses prévues. 

Le capital anticipé comprend généralement les frais de location, les dépenses d’équipement, la rémunération des employés et les avantages liés à l’établissement de votre entreprise au Viêt Nam.

Le capital anticipé comprend généralement les frais de location, les dépenses d’équipement, la rémunération du personnel et les avantages liés à l’établissement de l’entreprise au Viêt Nam. 

Les entreprises en location doivent s’assurer du capital nécessaire pour couvrir les frais de location pendant les 6 à 12 premiers mois. 

Erreur n° 5 : négliger les concurrents locaux sur le marché

Les entreprises étrangères négligent souvent la concurrence locale lorsqu’elles pénètrent sur un nouveau marché.

S’il est avantageux d’être le premier à se lancer dans un secteur particulier, l’absence de concurrence peut être le signe d’une absence de demande sur le marché.

Il est donc essentiel d’étudier les concurrents du marché et de prendre des décisions en connaissance de cause lors de l’établissement d’une entreprise au Viêt Nam.

Erreur n° 6 : choisir un partenaire local peu fiable lors de la création d’une entreprise

Les investisseurs étrangers potentiels doivent examiner attentivement les options qui s’offrent à eux lorsqu’ils choisissent des partenaires commerciaux locaux. S’associer à un prête-nom peu fiable ou à un ami pour contourner les réglementations peut entraîner des pertes financières, des problèmes juridiques et une perte de contrôle. 

Erreur n° 7 : Ne pas comprendre le paysage juridique

Les investisseurs étrangers ont souvent du mal à comprendre la législation locale du Viêt Nam et les règles fiscales applicables aux entreprises. Les exigences de conformité trimestrielles comprennent le paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), de l’impôt sur le revenu des sociétés (CIT) et de l’impôt sur le revenu des particuliers. 

Erreur n° 8 : Ne pas évaluer les options pour mener des activités commerciales au Viêt Nam

La création d’une société n’est pas la seule option pour faire des affaires au Viêt Nam. Il convient d’explorer toutes les options disponibles afin de déterminer celle qui convient le mieux à vos objectifs. D’autres options pour mener des activités commerciales au Viêt Nam incluent un service d’employeur officiel (Employer of Record – EOR).

Ce service vous permet d’embaucher et de gérer des employés au Vietnam, une entreprise comme Emerhub se chargeant de l’accueil, du paiement et de la gestion de vos employés, tandis que vous gardez le contrôle des activités quotidiennes. 

Gagnez du temps et évitez les réglementations complexes en choisissant Emerhub comme partenaire pour l’importation. Elle vous aide à trouver les meilleures options) pour votre entreprise, ce qui vous permet d’importer rapidement et efficacement.

Emerhub vous assiste dans l’enregistrement de votre entreprise, en veillant à la conformité du processus.

Une planification et une préparation minutieuses vous permettront d’éviter des erreurs coûteuses lors de la création d’une entreprise au Viêt Nam